Conférences

ALIMENTATION ET CLIMAT

Parce qu’elle est un facteur déterminant de notre empreinte écologique globale, la transition vers un modèle alimentaire plus soutenable est l’une des principales réponses au défi climatique. Au-delà de son poids carbone, le contenu de notre assiette questionne des enjeux aussi cruciaux que la production agricole, la santé, les rapports Nord-Sud, la condition animale…

Afin de revisiter nos modes alimentaires à l’aune de ces urgences contemporaines, Climax s’associe à la Fondation de la Nature et de l’Homme, à Emmaüs et à l’International Urban Food Network (IUFN) pour approfondir le lien entre alimentation, climat et justice sociale afin de proposer des solutions pour un monde plus gourmand, plus sain et plus vivable.

PROGRAMME

 

 

POUR UNE ALIMENTATION DECARBONNE

//

DEMAIN, TOUS VEGETARIENS ?

Vendredi Matin – 10h 12h – Darwin Ecosystème – Halle Basse

Animée par Jean Marc GANCILLE, Co-Fondateur et Directeur de la Transition Ecologique de Darwin Ecosystème

Alimentation et changement climatique. Le lien ne vous paraît pas évident ? Et pourtant près de 30% des gaz à effet de serre, ceux-là mêmes qui réchauffent et dérèglent l’équilibre de notre atmosphère, sont émis par notre agriculture. Notre système agro-alimentaire dans son ensemble, du champ jusqu’à l’assiette (dont le contenu fini trop souvent dans nos poubelles), est responsable pour 40% du changement climatique.

Produits à coup d’engrais chimiques qui polluent nos sols et nos rivières, les aliments parcourent ensuite la terre et reviennent parfois nourrir les agriculteurs qui les ont fait pousser. Gavée de pétrole et de méthane, la planète nous le rend bien : sécheresses et inondations à répétition, augmentation des prix et crises alimentaires : il est temps de passer à autre chose.

Il nous faut collectivement (re)prendre conscience de ce que nous consommons au quotidien : qui produit, comment et à quel prix pour le climat ?

Cette première table ronde sera l’occasion de questionner le poids carbone de nos assiettes et de réfléchir ensemble aux alternatives. Une autre alimentation – locale, de saison et respectueuse des Hommes et de l’environnement – est possible.

L’opportunité de se tourner vers des systèmes meilleurs pour notre climat et nos papilles nous est offerte, saisissons-la !

En présence de 


POUR UNE ALIMENTATION SOLIDAIRE

//

QUAND NOTRE ALIMENTATION A LE GOÛT DES AUTRES 

Vendredi après midi – 14h30 16h30 – Rocher de Palmer – Cenon

Animée par Amandine LEBRETON, Fondation pour la Nature et l’Homme, Directrice du Pôle Scientifique et Technique

De moins en moins d’agriculteurs mais toujours plus de consommateurs – l’équation est risquée et menace notre sécurité alimentaire à tous.

Jusqu’ici notre agriculture a fait la part belle aux grandes surfaces. Des hyper fermes aux hyper marchés, l’intensification à outrance et la multiplication des intermédiaires ont dépersonnifié les mangeurs et les producteurs. Pourtant ce sont bien ces derniers qui remplissent nos assiettes et façonnent nos paysages.

En visant la quantité au sacrifice de la qualité, le modèle agro-industriel a négligé le goût, dégradé nos écosystèmes aussi bien que les conditions de vie des agriculteurs. Endettés, sous-payés, peu considérés, ils sont aujourd’hui trop nombreux à payer cher, parfois de leur vie, la perte de sens et de confiance dans leur activité, pourtant vitale dans nos sociétés.

Il faut renouer les solidarités élémentaires entre les villes et les campagnes, entre ceux qui font pousser les meilleurs produits pour que d’autres puissent les cuisiner et les apprécier à leur juste valeur… L’agriculture biologique et l’agroécologie, modes de production moins mécanisées, sont autant d’opportunités pour créer de l’emploi et redynamiser les zones rurales. Il faut aussi encourager les systèmes de distributions où le consommateur et le producteur se rencontrent, se connaissent, se considèrent et se font confiance ! Un système où les produits agricoles sont payés au prix juste et non plus au prix de vies entières, où chacun peut avoir accès à une alimentation saine et de qualité !

Climax souhaite faire écho à l’Appel des Solidarités lancé par la Fondation pour la Nature et l’Homme en mettant en lumière les initiatives en faveur d’une agriculture solidaire.

En présence de 


POUR UNE ALIMENTATION PLUS RESPECTUEUSE DES ANIMAUX

//

STEACK ASSEZ ?

Samedi Matin – 10h 12h – Darwin Ecosystème – Halle Basse

Animée par Anne Sophie NOVEL, journaliste et cofondatrice de Place to B et de la revue Far Ouest

1000 animaux tués par seconde, des milliards de poissons pêchés chaque année ! Sommes-nous si prétentieux pour croire que nous avons un droit à tuer, la légitimité innée de dominer la nature ? L’écosystème planétaire n’est pas un supermarché et nous fait aujourd’hui payer cette illusion.

Notre rapport à l’animal en matière d’alimentation reflète cette croyance construite de supériorité et d’impunité vis-à-vis des autres espèces. Elle est aujourd’hui remise en question. Les conditions d’élevage industrielles sont intenables aussi bien pour l’environnement que pour les animaux. Il en est de même pour les conditions d’abattage. Notre rapport à l’animal doit évoluer. Nous souhaitons un modèle où le respect de la vie animale n’est pas négociable. Un modèle dans lequel les conditions d’élevage et d’abattage sont irréprochables. Un modèle au sein duquel la cuisine végétarienne est bien plus qu’un simple effet de mode, mais une véritable alternative qui participe à notre santé et à celle de la planète mais également à une coexistence apaisée entre espèces animales!

La consommation de viande doit désormais intégrer des considérations éthique et environnementales : produire moins mais mieux, proposer une viande de qualité, nourrie et élevée de façon respectueuse. Le respect de la vie, des vies, quelles qu’elles soient doit devenir un pré-requis indispensable dans notre façon de nous nourrir. Il est aujourd’hui indispensable d’entamer le débat, de dépasser les éternels conflits idéologiques pour réfléchir ensemble aux alternatives possibles.

Pour votre information, au moins 60000 animaux sont morts depuis le début de votre lecture. A méditer…

En présence de


POUR UNE ALIMENTATION EQUITABLE

//

VERS UNE JUSTICE ALIMENTAIRE MONDIALE

Samedi après midi – 14h30 16h30 – Rocher de Palmer – Cenon

Animée par Pascal LAFARGUE, Président Emmaüs Gironde

9 milliards d’humains sur Terre en 2050 mais encore 800 millions souffrant de la faim aujourd’hui. Et si le défi de demain n’était pas tant celui de la quantité que celui de la capacité à redistribuer ?

Pourquoi encourager un système alimentaire mondial qui gaspille 30 % de ce qu’il produit et génère autant d’obésité que de famine parfois même au sein d’une même population ? Comment accepter que nos régimes alimentaires participent à l’appauvrissement des producteurs au Sud et à la dégradation inexorable de leurs ressources ?

Si chaque pays doit retrouver sa souveraineté alimentaire, le retour à une agriculture vivrière est une condition sine qua non pour lutter contre la pauvreté et l’exode rural. Les monocultures de rente enferment les producteurs dans une situation de dépendance au marché et les poussent à abandonner les champs pour tenter leur chance en ville. Or la pauvreté monétaire est relative lorsqu’on est en capacité de produire sa propre alimentation.

Le commerce équitable est une partie de la solution : permettre aux producteurs de vivre décemment de leur métier, garantir une production respectueuse de l’environnement, intégrer les externalités de nos choix de consommation dans le prix des aliments pour en faire une opportunité pour tous. Le commerce équitable se développe également en France et chacun peut participer en acceptant de payer son alimentation au prix juste directement auprès de son producteur.

Le droit à l’alimentation est l’objet de cette table ronde. Ce droit adresse différents enjeux. Notamment celui de l’équité. Il n’est plus possible d’alimenter un système qui creusent des inégalités déjà trop grandes et nombreuses!

En présence de


POUR UNE ALIMENTATION SAINE

//

MEILLEUR DANS MON ASSIETTE MEILLEUR POUR LA PLANETE

Dimanche Matin – 10h 12h – Darwin Ecosystème – Halle Basse

Animée par Walter BOUVAIS, Fondateur, Ex-directeur de publication Terra Eco

Manger trop gras, trop salé, trop sucré… n’est pas bon pour la santé mais ça, vous le saviez déjà n’est-ce pas!  En revanche manger trop local, trop bio ou trop de saison est excellent pour votre bien être ! Le vôtre et de celui qui travaille la terre… même Dame Nature le recommande ! Si nous sommes ce que nous mangeons, pourquoi ne pas manger mieux ? Et qui dit alimentation saine, dit sainement produite. Pour cela une seule recette : des sols vivants auxquels on laisse le temps de se construire, de s’enrichir, qu’on protège en laissant faire les éléments. Apprenons à observer la nature et à intégrer ses cycles dans nos modes de production. Aidons-nous des écosystèmes et des déprédateurs pour combattre naturellement les maladies et ravageurs. OGM, engrais chimiques et pesticides sont autant de bombes à retardement qui donnent l’illusion de maitriser la nature et qui aujourd’hui révèlent leur nocivité sur la santé de la terre, des plantes mais aussi des hommes.

Notre santé est notre bien le plus précieux, réfléchissons à deux fois avant de manger n’importe quoi ! Une production saine c’est l’assurance d’un cocktail de saveurs mais aussi des nutriments nécessaires. Face aux multiples recommandations, parfois contradictoires, nous ne savons plus bien ce qu’il faut manger ou ne pas manger pour éviter les cancers, les kilos, les carences, les allergies… Les nouveaux régimes proposés sont présentés comme autant de solutions à nos nombreux problèmes : végétarien, sans gluten, paléothiques – comment s’y retrouver et choisir en conscience ? Climax pose la question et vous invite à poser les vôtres.

En présence de